Un week-end d’abus

La keyholder domine son mari en cage de chasteté

Préparer son coup

J’avais envie depuis un certain temps d’un week-end entier consacré à ma jouissance. Pour tout dire, même si j’ai la chance de ne pas manquer de plaisir avec la CMC, j’avais envie de battre mon record d’orgasme. J’avais envie d’un délire d’orgasmes.

Alors j’ai tout préparé minutieusement.

Depuis une semaine il était en cage dans la petite métallique qui l’oblige à être tout riquiqui. Je l’avais excité tous les jours en lui disant que ce week-end allait être très spécial. Je lui avais fait subir plusieurs séances torrides de tease & denial.

Il s’attendait sans doute à ce qu’il soit libéré. Son esprit était préparé à cela. Il n’allait pas être déçu.

Le samedi matin, lorsqu’il a servi le petit déjeuner, je lui ai fait prendre avec du jus d’orange, sans qu’il sache ce que c’était, un comprimé de Tadafil (Le Cialis). La durée d’action est nettement plus grande que le Viagra. J’étais assurée qu’il aurait envie de bander pendant plus de 24 heures.

Et pour que le conditionnement soit encore plus efficace, je lui ai changé sa cage métallique pour la rose. Elle est légèrement plus grande et il arrive à presque bander dedans. Pas vraiment bander parce que le diamètre est légèrement plus petit que celui de sa queue, ce qui fait ressortir sa peau entre les barreaux. Et que la longueur est insuffisante. En plus, d’après ce qu’il raconte (voir le post que j’ai consacré aux cages ici), la cage a tendance à rabattre sa queue vers le bas, contrariant le mouvement naturel de la bandaison. Cela peut même être douloureux semble-t-il.

Mais c’est exactement ce que je voulais. Qu’il ait envie de bander tout le temps. Qu’il puisse se déployer un peu pour lui faire ressentir qu’il pourrait presque bander. Mais qu’il ne le puisse pas.

J’ai acheté également des préservatifs retardants. J’en ai parlé ici. Cela marche très bien, il peut bander (Merci au Cialis) mais si je me pénètre sur lui il ne ressent quasiment rien. Je peux donc aller et venir sur lui sans que lui ne vienne, c’est vraiment rôle.

Ca c’est pour les moments où je voudrai retirer la cage. Et seulement lorsqu’il sera sérieusement entravé pieds et mains. Il sera dans un tel état qu’il faudra que je sois très méfiante.

Un programme d’enfer

Je n’ai pas encore entièrement déterminé tout le scénario du week-end. Mais ce n’est pas grave, j’improviserai.

Ce que je sais c’est qu’entre mes jouets, sa langue, ses mains et sa bouche, mes jouets et sa queue lorsqu’elle sera sous préservatif spécial, je ne manquerai pas d’instruments pour m’offrir une orgie d’orgasmes.

A votre avis, combien ?

Faites vos paris en commentant ci-dessous

Similar Posts

6 Comments

  1. Ah, ce n’est pas loin, mais un peu trop quand même.
    Nous finissons par avoir aussi des limites physiques. Je ne voudrais pas que mon merveilleux clitoris finisse par s’insensibiliser. C’est comme avec la Magic Wand. On jouit très vite mais point trop n’en faut !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *